Actualités

[ITW] Pyramid et ArianeGroup, une rencontre qui tutoie les étoiles. 22/11/2019 |  5 minutes

Suite
Lire
Cover

Pyramid fait partie des talents de la nouvelle scène électronique française. Derrière cet artiste se cache également un grand passionné d’espace. À l’occasion de l’anniversaire du premier lancement de la fusée Ariane, ArianeGroup l’a mis au défi de raconter 40 ans d’histoire spatiale en un EP* exclusif. Retour sur la composition de ce mini-album anniversaire et sur ses inspirations :

Quelle a été votre réaction quand vous avez découvert le projet ?

Cela a été une immense surprise, et avant tout un sentiment d’honneur qui s’en est dégagé.

ArianeGroup étant un grand groupe de l’aérospatial, et ayant moi-même beaucoup d’influence venant du domaine spatial, je me suis senti privilégié de pouvoir faire ça et j’ai tout de suite eu la volonté de le faire en donnant tout ce que je pouvais.

Connaissiez-vous ArianeGroup avant ?

Bien sûr, c’est la vision de l’espace à l’européenne. J’ai grandi avec le nom d’Ariane en tête et un imaginaire de fusées lié à cela.

Vous êtes passionné d’espace, d’où cela vous vient-il ?

Beaucoup de science-fiction, probablement assez classiquement de Star Wars ou Alien qui sont des films qui m’ont énormément impacté par leur côté visuel et par la dimension mystérieuse, infinie et indomptable qu’ils donnent de l’espace.

Comment décririez-vous votre musique ?

Principalement aérienne, mais aussi souvent spatiale, les deux se mélangeant assez bien selon moi et sont liées de façon logique et scientifique.

Quels sont les points communs entre une bonne musique et un décollage réussi ?

La sensation de montée, une progression haletante aboutissant à une mise en orbite réussie.

Une bonne musique monte jusqu’à un climax, le but est de réussir à garder cette tension intéressante et riche pour ensuite arriver à ce que le climax soit vraiment efficace, c’est un des plus gros challenges quand on compose une musique.

Qu’est ce qui t’a donné envie de réaliser 2 tracks en featuring avec Lucas Nätcher ?

Travailler avec Lucas Nätcher était le meilleur moyen de mettre en avant le fait qu’ArianeGroup est un groupe franco-allemand. Il fallait donc trouver un moyen que cela se ressente également dans l’EP, la collaboration s’est donc faite naturellement, ayant aimé son groupe Fenster je me suis dit que je pouvais le contacter pour voir si cela l’intéresserait et l’envergure du projet lui a plu, ensuite tout s’est fait très simplement en studio et partageant des idées et en réfléchissant aux thèmes ensemble.

Quelle(s) image(s) marquante(s) avez-vous retenu en visitant nos ateliers ?

L’immensité des fusées, 50mètres si mes souvenirs sont bons, ça m’a marqué, ainsi que les 780 tonnes au décollage que ça représente. Ce sont des proportions qui me semblent inhumaines et qui sont pourtant faites par des humains, ça laisse vraiment ébahi de voir ce qu’un ensemble d’hommes et de femmes peuvent faire ensemble.

* Extended play (format musical entre le single et l’album).

Making Of

Découvrez les secrets de la composition et de la réalisation de ce mini album. Une science émotionnelle toute aussi fascinante que la construction d’une fusée.