Qui sont les gens qui construisent Ariane ?

Quel est le métier des personnes travaillant à la construction des fusées et comment y arriver quand tu seras adulte ?

Suite
Lire
Cover

Tu t’es peut-être déjà dit que tu avais envie de construire des fusées, comme la fusée Ariane ? Aujourd’hui on t’explique ce que font exactement les personnes qui participent à sa construction, on commence avec les ingénieurs.

Pour construire les fusées Ariane 5 et Ariane 6, on compte des centaines d’ingénieurs. Tu as peut-être déjà entendu parler de ce terme sans savoir exactement ce que cela veut dire. 

Un ingénieur est quelqu’un qui veut savoir comment les choses fonctionnent et comment les fabriquer. Ce sont un peu des inventeurs ! Un ingénieur est quelqu’un qui « designe » et construit des choses pour résoudre des problèmes spécifiques.

Mais qu’est-ce qu’on appelle un design ? Ce sont des plans et dessins détaillés qui montrent à quoi ressemblera la fusée, comment l’assembler et comment celle-ci fonctionnera avant même qu’elle soit construite ! Comme ça on peut repérer les choses compliquées à faire marcher à l’avance et trouver la meilleure solution pour y arriver.

Un ingénieur se demande d’abord quel est le problème à résoudre. Pour ArianeGroup, c’est souvent : « comment emporter des satellites et des sondes dans l’espace, rapidement et de la façon la plus sûre possible ». En effet, non seulement c’est très complexe de s’échapper de la gravité terrestre (ce qui te colle à la Terre et fait que tu ne flottes pas) mais c’est aussi un voyage très dangereux pour les satellites.

 

Il existe des ingénieurs pour chaque solution à trouver dans la fusée : les ingénieurs spécialisés en électricité, en tuyaux, en programmes informatiques qui pilotent la fusée, en moteurs, en son, en météo… Si tu réfléchis bien, il y a sûrement quelque chose que tu aimes faire qui peut se rapprocher d’un métier de l’ingénierie.

Si tu penses que c’est un métier qui peut te plaire, il est important de continuer à rester curieux et à apprendre de nombreuses choses. Bien sûr, être bon ou bonne à l’école est un plus, mais si tu trouves les maths difficiles ne t’en fais pas, il y a tellement de métiers dans le spatial, tous ne demandent pas forcément d’être un Albert Einstein, on t’en reparle bientôt !

 

Si imaginer et construire les fusées de demain est vraiment ce que tu as envie de faire plus tard, accroche-toi, plus on recommence une chose et plus celle-ci peut devenir facile. Par exemple pour s’améliorer en maths, essaie de chercher des jeux comme les livres escape games, tu travailleras cette matière tout en t’amusant ! Et surtout garde les yeux vers le ciel !